Billets d'humeur

Comment réagir face à un patron toxique?

Aujourd’hui j’aborde ce sujet tellement commun malheureusement.

Nous connaissons tous au moins un patron toxique, tyrannique, antipathique, stressant et j’en passe.

Autant, j’ai toujours eu de la chance de tomber sur de bons patrons, à un ou deux près, mais j’ai vécu ce cas de figure de manière plutôt intense lors d’un stage à Paris il y a trèèèès longtemps maintenant.

Vous voyez Le Diable s’habille en Prada ? Vous vous souvenez quand Andy Sachs doit parcourir Manhattan dans l’espoir d’obtenir le manuscrit non publié du dernier tome de la série Harry Potter à la demande de sa rédactrice en chef tyrannique ?

 Ben je me suis totalement reconnue en cette pauvre fille.

Je vous prépare un article sur ce stage de l’enfer dans le blog bientôt.

J’ai pris de la bouteille comme on dit depuis et j’ai le recul pour en rire désormais. Mais croyez-moi, je n’avais jamais rencontré alors de personne pouvant être aussi vicieuse et vouloir volontairement te rabaisser pour son petit plaisir personnel.

Bref …Revenons au sujet du jour. Comment justement se comporter et réagir face à ce type de hiérarchie toxique (bien sûr ces conseils je n’ai pas su les appliquer à moi-même à l’époque, jeune et impressionnable que j’étais)

Avant toutefois d’en venir aux solutions/aidespossibles pour y faire face, voici un petit florilège des bassesses les plus communes d’un manager toxique.

COMMENT RECONNAITRE CE TYPE DE PROFIL ?

  • Ce type de manager a une double personnalité. Il se comporte de manière tout à fait charmante avec la hiérarchie bien sûr ou des intervenants extérieurs et tout l’opposé avec les personnes en dessous de lui/elle.
  • Le(la) patron(nne) rabaisse son employé et/ou lui fait des critiques incessantes. Parfois même sur des aspects plus personnels de sa vie que ceux limités au domaine professionnel.
  • En bon narcissique, il/elle se valorise, et a besoin de briller en s’accaparant le travail des autres pour recevoir les louanges et ainsi flatter son ego
  • Il/elle intimide ou manipule son employé au gré de ses sautes d’humeur. L’employé ne sait jamais de quelle humeur va être son supérieur, toujours à marcher sur des œufs.
  • Des consignes floues sont données exprès pour que l’employé se sente bête et incompétent. Ainsi en cas d’échec, que l’employé prenne ainsi ses responsabilités.
  • Il oblige bien souvent à rester travailler tard le soir et faire des journées à rallonge . Tandis que lui rentre tranquillement dans ses pénates quand bon lui semble
  • Bien sûr, il/elle ne s’excuse jamais
  • Enfin, ce type de personnalité est incapable de montrer de la reconnaissance ou de donner les points positifs sur le travail de son employé . Par contre pour relever tout le temps les imperfections, il/elle ne s’en prive pas.

COMMENT REAGIR FACE A CES ATTITUDES ?

Vous avez la boule au ventre, la cage thoracique oppressée ou encore ressentez une forte anxiété en allant travailler?

Voici quelques conseils pour tenir le coup et ainsi éviter le burn out.

  • Dans la mesure du possible bien sûr, limitez les interactions avec lui au strict minimum. Merci le mode télétravail qui peut en sauver plus d’un depuis quelques mois dans ce cas précis. En effet, à distance, il est plus compliqué de faire régner son petit pouvoir librement.
  • Maitrisez/ Restez maitre de vos émotions (je sais bien beaucoup plus facile à dire qu’à faire. Surtout lorsqu’on le subit au moment T, ou à ce moment-là on a juste envie soit d’aller se cacher pour pleurer aux toilettes soit de se maitriser pour ne pas lui en mettre une. Chacun son école ;-))

Mais en restant impassible face à ses paroles ou actes, c’est le pire qu’il puisse arriver à une personne toxique, elle perd tout le pouvoir qu’elle pense avoir sur son employée. Ainsi, parler le plus strict minimum et de manière la plus professionnelle possible sans empathie vous aidera

Et surtout ne prenez pas personnellement ses remarques, sans vous laisser impressionner, avec le plus de recul possible.

Ne perdez pas votre sang-froid ou n’entrez jamais en conflit frontal. Vous perdrez à tous les coups car il/elle est, et restera toujours, en position de force. Donc si vous tenez à votre emploi ou ne pouvez le quitter comme ça, tenez bon !

  • Cherchez le soutien de vos collègues, maintenez vos liens avec eux. On a vite tendance à s’isoler face à ce genre de comportement or au contraire, se sentir soutenu est primordial. Et vous passerez au travers de vos journées de manière plus apaisée car vous ne vous sentirez pas seul.
  • Évacuez tout votre stress, votre frustration et toutes les émotions que vous réprimez toute la journée durant. Ça peut être par le biais d’activités comme le sport, aller courir, sortir et vous changer les idées avec des amis etc. Votre vie ne se résume pas au travail, dieu merci. Le fait de remplir les autres domaines de votre vie ramènera au second plan ce pan de votre vie qui vous fait défaut au quotidien.
  • Ne surtout pas vous justifier ou vous lancer dans une grande discussion si vous avez le droit à une remarque désagréable.

L’idée ici est de répondre de la manière la plus désinvestie avec des phrases comme « comme tu veux », « ça dépend » etc. afin de clore la discussion. Le manager n’aura pas eu l’effet escompté avec sa petite pique et devrait logiquement battre en retraite … jusqu’à la prochaine fois.

  • Désamorcez un manager contrôlant. Par exemple si on vous demande d’arriver pile à l’heure le matin, alors partez pile à l’heure le soir. Vous devez à ce moment-là vous cacher derrière votre contrat de travail.

Au final, ces réactions peuvent être applicables pour toutes personnalités toxiques autour de vous. Et ce que ce soit dans le domaine professionnel ou non…. A bon entendeur 😉

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner